Mes conseils pour travailler sa voix sans endommager ses cordes vocales

Comment étendre sa tessiture ? Les 5 étapes à respecter

Que vous soyez chanteur débutant ou expérimenté, il est toujours intéressant de chercher comment étendre sa tessiture. Atteindre des notes plus hautes ou plus basses peut vous permettre d’accéder à un tout nouveau registre musical, mais aussi de prendre encore plus de plaisir à chanter.

Le plus important reste quand même de ne pas vous blesser. Dans cet article, je vous propose donc 5 conseils (et étapes essentielles) pour élargir votre gamme vocale, tout en protégeant vos précieuses cordes vocales 🙂

Qu’est-ce que la tessiture de la voix

En matière de chant, les sons que produisent nos cordes vocales sont classés en fonction de leur fréquence. La tessiture va tout simplement renvoyer à l’amplitude des octaves (et donc des notes) que l’on peut produire en chantant.

Comment étendre sa tessiture vocale ?

Le problème est que notre voix est naturellement limitée, le plus souvent par des critères innés. Néanmoins, elle va évoluer au cours de notre existence : muer à la puberté pour devenir plus grave, ou au contraire ne plus arriver à atteindre les notes suraiguës à la ménopause.

Entre les deux, tout votre parcours de chanteur va être de trouver votre voix, puis de la travailler. Et pour savoir comment étendre sa tessiture, vous allez devoir vous concentrer sur les octaves.

Tessiture vocale et octaves

Les octaves sont ces intervalles entre deux notes qui sont séparées par 8 degrés dans l’échelle diatonique.

Exemple : Do Ré Mi Fa Sol La Si Do = 1 Octave.

Do1 Ré1 Mi1 Fa1 Sol1 La1 Si1 Do2 Ré2 Mi2 Fa2 Sol2 La2 Si2 Do3 = 2 Octaves etc…

Ensemble, elles forment une gamme et permettent d’harmoniser les notes.

Pour en revenir à la tessiture, elle sera considérée comme ample à partir de 2 octaves. Et pour vous donner un exemple, Mariah Carey à une amplitude de 5 octaves, ce qui lui permet de passer d’une voix très aiguë à des notes beaucoup plus graves.

Pour mesurer votre tessiture, il est recommandé d’utiliser le do comme indicatif. Cela vous permettra de mieux placer la courbe de votre voix, mais aussi de vous donner des objectifs pour progresser et étendre votre tessiture vocale.

Pourquoi chercher à augmenter son amplitude vocale ?

Avant de nous pencher sur les étapes pour apprendre comment étendre sa tessiture, il est intéressant de se questionner sur leur pertinence. Si votre voix est naturellement grave, quel est l’intérêt à la travailler pour atteindre les notes aiguës ?

Une réponse très simple est de pouvoir élargir votre registre musical. En travaillant votre amplitude vocale, vous pourrez tout simplement chanter plus de chansons. Cependant, ce ne sera pas toujours possible. Un ténor aura toutes les difficultés du monde à devenir baryton car ces cordes vocales ne le lui permettront pas.

Mais pour le reste d’entre nous, il est tout à fait possible de travailler sa tessiture et d’être ainsi plus à l’aise sur certaines chansons. Pour passer de Barry White à Coldplay, la seule chose dont vous aurez réellement besoin est de beaucoup de travail !

Comment étendre sa tessiture : les 5 étapes à suivre

Avant de commencer ce chemin vers une tessiture vocale plus étendue, il va sans dire que de bonnes bases vocales sont indispensables. Commencez donc par maîtriser les techniques de respiration, travailler votre posture, etc.

Connaitre sa tessiture vocale

Il existe plusieurs types de tessitures : la voix basse, le baryton, le ténor, l’alto et le soprano pour ne citer que les plus connues. Car chacun de ces groupes va se diviser en sous-familles (comme le baryton basse, ou le haute-contre par exemple).

Comment augmenter son amplitude vocale.

Avant de comprendre comment étendre sa tessiture, vous allez donc devoir trouver la vôtre. Et donc votre tessiture naturelle à partir de laquelle vous allez devoir démarrer vos exercices. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur cet article: Comment déterminer votre tessiture ?

Vous pouvez également vous tourner vers un professeur de chant qui placera votre voix sur une courbe vocale.

Vous pouvez également si vous êtes musicien la déterminer à l’aide d’un instrument comme le piano. Jouez la note la plus simple (le do), puis chantez sur la même note. Continuez avec les notes du dessous jusqu’à ce que vous ne puissiez plus chanter. La dernière note sera le bas de votre tessiture.

Travailler sa tessiture vocale avec les bonnes techniques

Il est très dangereux d’étendre votre gamme vocale sans utiliser les techniques de chant appropriées. Vous risquez en effet d’endommager vos cordes vocales.

Voici quelques notions de base à prendre en compte:

  • Gardez votre larynx bas au repos et n’oubliez pas de “chanter la gorge ouverte”;
  • Redressez-vous et faites bon usage de votre soutien respiratoire;
  • Impulsez votre voix de votre diaphragme et non de votre cou ou de vos épaules;
  • Posez votre langue sur le haut de vos dents du bas et détendez votre machoire;

Une autre erreur que commettent souvent les débutants consiste à expulser plus d’air dans la gorge, ce qui risque de coincer les cordes vocales ou d’empêcher l’air de circuler correctement. La technique que je viens de vous présenter vous permettra d’éviter cela.

Vous pouvez également commencer vos exercices pour apprendre comment étendre sa tessiture par une note supérieure. En commençant par les aiguës, votre voix sera moins lourde, ce qui permettra de maintenir votre larynx dans la bonne position et de passer plus facilement de la voix de poitrine à celle de tête.

Entrainez-vous régulièrement

Pour étendre sa tessiture, il faut renforcer vos cordes vocales sur le long terme. Si vous n’adoptez pas de routine, vous ne pourrez pas travailler votre souplesse et vous aurez donc besoin de plus de temps pour développer une plus grande amplitude vocale.

Je vous conseille de faire des exercices vocaux environ 30 minutes par jour, car si vous commencez à sauter les entrainements, vous risquez de perdre une partie des progrès que vous avez réalisé.

En terme d’exercice, vous avez le choix. Essayez par exemple :

  1. Les sirènes, ou «glissements d’octave». Cet exercice consiste à passer de votre note la plus basse jusqu’à celle sur laquelle vous vous sentez le plus à l’aise et inversement;
  2. Le chant des voyelles. Commencez par n’importe quelle note et montez ou descendez d’un demi-ton au fur et à mesure. Chantez «ae-ee-ii-oo-uu» en essayant de lier les voyelles sans respirer avant de passer à la note suivante;
  3. Les arpèges : concentrez-vous sur votre précision lorsque vous changez de hauteur. Vous pouvez chanter vos arpèges sur une voyelle ou une phrase de votre choix;
  4. Les échelles de solfège. Commencez à chanter sur un do, puis do-re-do, do-re-mi-re-do, et ainsi de suite, jusqu’à la prochaine octave.

Un autre conseil pour élargir votre gamme vocale est d’essayer de tenir la note désirée pendant une très courte période, puis de travailler progressivement pour la maintenir le plus longtemps possible. C’est là que les échelles de solfège vous seront utiles car il vous suffira d’atteindre le diapason et de redescendre vers les notes plus basses.

La patience

Étendre sa tessiture vocale ne se fait pas du jour au lendemain. Vous allez donc devoir faire preuve de patience et répéter vos exercices de gamme vocale de manière régulière et constante.

D’ailleurs, ce travail constant vous permettra bien plus que d’ajouter quelques notes à votre gamme vocale. Votre voix deviendra plus forte, plus claire et vous réussirez à tenir vos notes plus longtemps.

Donc même s’il est naturel de se sentir parfois découragé, concentrez-vous sur le positif.

Attention aux blessures

N’en faites pas trop lors de vos échauffements, de votre pratique vocale ou même d’une performance. Si votre voix est fatiguée, ménagez-la (avec des échauffements comme le bourdonnement) pour ne pas irriter vos cordes vocales.

Et surtout, arrêtez tout si vous ressentez une douleur. Prenez également le temps de reposer votre voix et buvez suffisamment d’eau (à température ambiante de préférence) pour ne pas risquer de les endommager. Ce sont, après tout, vos outils les plus précieux.

Pour plus de conseils et exercices pratiques, rendez-vous sur ma chaine YouTube.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.